Quelles sont les données à acquérir lors d’un pretotype ?

2021-02-08
Par Sylvain Doré
Quelles sont les données à acquérir lors d’un pretotype ?
https://www.pexels.com/fr-fr/@padrinan

Lors de mes précédents articles, je passe du temps à répéter que le Pretotyping vise à valider que votre idée a du potentiel grâce au recueil d’engagement. Je n’arrête pas de le répéter mais il arrive encore qu’on me demande si telle ou telle action faite par un potentiel visiteur est un engagement suffisant.


Voici donc une explication de ce qui est un engagement valable dans le cadre d’un pretotype et ce qui n’en est pas.


Avant cela, revenons sur cette notion d’engagement et son importance.


Pourquoi parler d’engagement ?

Lorsque nous avons une idée en tête, nous recherchons sans arrêt l’approbation des personnes qui nous entourent. Nous y sommes très sensibles. Lorsque nous présentons notre idée à notre entourage, il est fréquent de recueillir des réponses simples comme : “Tu devrais te lancer, je suis sûr que ça marcherait” ou encore “Il y a déjà pas mal de choses qui existent, je doute que cela fonctionne.”


Pire encore, nous faisons quelques recherches sur Internet et les études que nous feuilletons nous invitent à penser qu’il n’y a pas d’opportunité. Est-ce vrai ?


Vous est-il arrivé de voir une idée à vous fonctionner quelques mois ou années plus tard ?

Personnellement oui, la dernière pour moi était un service proposant de garer son vélo dans un container sécurisé pour éviter les vols…


Pourtant tous les indices que vous aviez capturés vous ont poussé à abandonner.


C’est normal car tous ces éléments ne sont que des OPINIONS. Toutes les informations que vous avez recueillies étaient subjectives ou elles n’étaient pas spécifiques à votre service, votre marché ou à votre vision.


Voilà pourquoi Alberto Savoïa parle d’engagement. La seule donnée fiable qui pourra vous dire si votre idée est bonne ou pas est l’engagement ou le “Skin in the game”.


Pour vous aider à comprendre les différences, voici un détail des mauvaises données et des bonnes données cachées sous le terme de “Skin in the game”


Les mauvaises données ou les données appelées OPINION :

  • Les opinions personnelles

Ce sont toutes les informations que vous pourrez recueillir auprès de vos proches ou de votre réseau. Ces données peuvent être inspirantes et enrichir votre idée. Néanmoins, elles ne doivent pas vous dissuader de tester votre idée.


  • Les études de marché

Ce sont toutes les informations que vous pouvez recueillir sur internet à propos du secteur d’activité dans lequel vous allez vous lancer. De la même façon, ces données ne sont pas à prendre en compte. Les études sont réalisées sur des personnes qui utilisent d’autres services et qui regroupent des cibles que vous ne toucherez peut-être jamais. Les utilisateurs d’un secteur évoluent en fonction de ce qui leur est proposé. Le marché à l’instant T n’est donc pas celui que vous adresserez. À quoi bon le prendre en compte ?


  • Les données concurrentielles

Ces données sont les pires car elles sont responsables de la plupart des abandons. Nous avons tous eu ce sentiment d’avoir l’idée du siècle et de voir que celle-ci avait déjà été réalisée ou alors que quelqu’un était en train de la développer. Dans la plupart des cas, dîtes-vous que c’est une bonne chose. Cela veut dire qu’il y a de la demande et que vous allez pouvoir vous nourrir de ce que font les autres. Vous pensez que c’est faux ? Combien d’opérateurs téléphoniques existe-t-il aujourd’hui ? Depuis combien de temps sont-ils toujours concurrents ?… Ne perdez plus votre temps avec ce genre de données. Ce n’est pas le bon moment.


Au travers de ces trois exemples, il est plus simple de comprendre ce qui ne va pas dans la façon dont on gère la réalisation de nos idées et leur concrétisation. Voici maintenant un détail des données que vous devez recueillir afin de comprendre si votre idée a de l’avenir ou pas.

Les bonnes données ou YODA (Your Own Data) à recueillir


Ces données sont classées par ordre d’importance ou par difficulté à recueillir. Pourquoi cela ? Parce qu’en fonction de la qualité de votre Pretotype ou de votre idée, vous aurez plus ou moins de difficultés à récupérer certains de ces engagements. De plus, certaines de ces données sont tout simplement plus engageantes pour les personnes touchées par votre Pretotype. Voici quelques données clés que vous avez intérêt à récupérer.


  • L’adresse mail

Cette première donnée est la plus simple à recueillir mais elle est considérée comme la première donnée significative. Une bonne adresse mail, (c-à-d, une adresse mail différente de test@test.com) est un super moyen de comprendre si les cibles que vous avez contactées souhaitent être tenues au courant de l’avancée de votre idée. Ce premier engagement vous permet de créer votre première communauté et sera très intéressant pour réaliser les pretotypes suivants.


  • Les informations personnelles

Ce second type de donnée est évidemment plus compliqué à obtenir. Ces informations comprennent les informations comme le nom, le prénom, l’adresse, l’âge ou toutes autres informations susceptibles de vous en dire plus sur qui sont vos utilisateurs.


  • La recommandation sur les réseaux sociaux

C’est un engagement qui peut prendre différentes formes car vos utilisateurs peuvent vous recommander sur leurs réseaux sociaux ou en direct auprès de leur proche. Ce type d’engagement fonctionne très bien lorsque l’on crée des listes d’attente par exemple.


  • Le numéro de téléphone

Le numéro de téléphone est une donnée particulière que les personnes renseignent difficilement. Vos pretotypes devront être plus avancés et plus convaincants. Vous devrez aussi être capables de justifier pourquoi vous en avez besoin. Généralement cela fortement lié avec un engagement plus important comme la prise de rendez-vous.


  • La prise de rendez-vous

Ce type d’engagement est significatif d’un intérêt certain pour ce que vous proposez. Dans la plupart des cas, ces rendez-vous doivent vous permettre d’en apprendre plus sur vos utilisateurs et de les challenger avec d’autres engagements.


  • La précommande

Cet engagement fera de vous un super CEO. La maturité de votre produit est telle que les personnes à qui vous vous adressez ont le sentiment que votre idée est faîte pour eux. N’hésitez pas à tester plusieurs fois cet engagement car il a l’avantage de vous laisser du temps pour préparer la suite de votre produit. De plus, il génère moins de déception si jamais vous décidez de ne pas aller plus loin car vous n’avez pas recueilli suffisamment de précommande.


  • La signature d’un contrat

C’est parce que c’est un engagement formel que cet acte devient un engagement très important aux yeux d’une personne. Ce type de recueil est très utile pour des idées de services ou de produits pour des entreprises par exemple. Signer quelque chose en ligne est de plus en plus commun. Tracker le nombre de personnes prêtes à signer un contrat avec vous est un bon moyen de vous assurer que votre idée est désirée.


  • La souscription ou le paiement

Je ne dissocie pas ces deux formes de paiement car je n’ai pas encore constaté de différences entre les deux. De plus, des abonnements mensuels peuvent laisser place à des paiements annuels dans certaines occasions. Cet engagement est tout simplement le Saint Graal.


N’hésitez pas à combiner les engagements afin de valider l’attractivité de votre idée auprès de vos utilisateurs. Mais attention, il faut être sûr que le pretotype que vous réalisez est à la hauteur de l’engagement le plus que vous demandez.


D’autres engagements font leur apparition, je vous promets donc de mettre à jour ce document fréquemment pour vous donner toujours plus d’idées.

À très vite !

Vous voulez en savoir plus ?

Pour accéder à notre newsletter, c'est par ici !

On a bien reçu votre adresse mail, on vous recontacte dans la journée 🙌
Oops! Quelque chose ne va pas, êtes vous sur que cette adresse mail est bonne ?